Je vous propose aujourd’hui un article sur mes deux NaNoWriMos réussis, et comment mieux réussir le NaNoWriMo pour les débutants.

Avant de commencer, n’oubliez pas que vous pouvez assister au cours gratuit La méthode pour écrire un roman en entier et repartir avec un plan d’action pour votre roman en cours … même sans préparer !

 

1. Préparer son roman … ou pas trop … ou pas du tout

Comme je t’en parle dans mes articles sur la préparation de roman (voir lien en fin d’article), pour mon premier roman, j’avais passé des mois à préparer mon intrigue. J’ai notamment utilisé des post-its pour être vraiment sûre qu’il n’y ait pas d’incohérences pour chacun de mes arcs, préparé un tableau de scènes … Cela m’a aidée à écrire, mais m’a aussi bien compliqué la tâche, je passais mon temps à mettre à jour mon tableau de scènes, mettre des % d’avancement, remettre les scènes dans l’ordre dans le tableau quand je faisais des modifications …

En haut : mon synopsis surligné

Cette année, je n’ai fait qu’un brainstorming avec mon cher et tendre, suivi d’une préparation du synopsis, en me disant que j’arriverais bien à improviser en cas de trou dans mon synopsis.

Et c’est ce qui s’est passé ! Mon synopsis tenait sur deux feuilles Word toutes gribouillées contre mon tableau de 200 scènes l’année passée.

Je sais que la préparation donne énormément de confiance et de motivation pour écrire, notamment pour le premier roman. C’est bien sûr totalement ok de faire une préparation poussée, mais dès que vous vous sentez d’attaque, allez-y ! Le synopsis évoluera certainement de toute manière ! De même, je vous conseille de simplifier au maximum la façon dont vous présentez votre synopsis, pour aller à l’essentiel lors de l’écriture !

2. Savoir comment écrire une scène

Tout d’abord, par rapport à l’année dernière, aujourd’hui je sais comment écrire une scène. Quand on écrit « Lune rencontre Jahia », on n’a rien écrit. Il y a des questions à se poser avant d’écrire chaque scène :

    • le décor : où, quand, comment ?
    • le déroulé de la scène : comment va-t-elle débuter et se terminer ?
    • l’intérêt de la scène pour l’intrigue
    • les informations à donner.

Cela m’a permis d’anticiper chaque scène plutôt que de me jeter dans l’écriture et me retrouver avec des pavés dont je ne voulais pas au final, ce qui est démotivant. Qualité plutôt que quantité, en somme !

3. Connaître sa créativité

L’année dernière, mon tableau de scènes était si détaillé que j’avais du mal à m’en détourner.

Or, l’inspiration peut frapper à tout moment, et déboucher sur de très belles choses, ce serait dommage de ne pas l’écouter ! Voici quelques pistes :

    • vous laisser changer d’avis sur le synopsis que vous avez préparé,
    • improviser des passages si une idée surgit,
    • introduire des personnages sans les avoir préparés si cela vous semble nécessaire sur le moment…

 

Ce genre de moment purement créatif, d’inspiration « dernière minute » finit souvent par prendre une grande importance dans l’intrigue, donc je le chouchoute particulièrement, j’ai vraiment l’impression d’être en contact avec ma muse dans ces cas-là !

Du coup, pour la petite histoire, en plein milieu de la rédaction de cet article, j’ai écrit une tartine sur le thème de l’inspiration, avant de réaliser que je m’écartais un peu du sujet, et du coup j’en ai fait un article : Comment éviter la page blanche !

4. Simplifier son suivi de mots

L’année dernière, je consacrais un temps fou à noter mon suivi de mots, voir mon avancement, etc. Cette année, j’ai fait bien plus simple : j’écrivais simplement dans un document word unique (en sauvegardant à chaque fois des copies bien sûr). Le total de mots est constamment affiché dans la barre d’état, cela me suffisait à mettre à jour le site du NaNo quotidiennement pour voir mon avancement … et me motiver pour écrire davantage !

Quant à mon Bullet Journal, j’y ai simplement fait la liste suivante :

Je vous recommande vraiment de simplifier votre suivi de mots. Faites au plus simple, vous gagnerez en temps et en motivation !

5. Participer aux write-ins et à la communauté NaNoWriMo

Avant tout, un write-in (ou WI pour les intimes), pour les non initié.e.s, est simplement le fait de se réunir entre écrivain.e.s dans un café ou chez quelqu’un. C’est ce que je préfère dans le NaNo car cela permet non seulement de rencontrer du monde, mais aussi de s’entraider quand l’un.e a un passage difficile à écrire, une panne d’inspiration…

La communauté que j’avais rejointe (Auvergne-Rhône Alpes) sur le site du NaNoWriMo était particulièrement active. En plus de nous organiser une super soirée kick-off du NaNo (où nous avons écrit jusqu’au bout de la nuit !), le chat Discord était très animé. En particulier pour les word wars, dont je vous parle tout de suite !

Pour trouver la communauté la plus proche de chez vous, inscrivez-vous sur nanowrimo.org et cliquez sur Find Home Region. C’est possible toute l’année !

6. Les word wars ou comment réussir le NaNoWriMo en un seul conseil

Pour les non initié.e.s, les word wars ou « concours de mots » sont des sessions chronométrées à plusieurs où le but est d’écrire le plus de mots possible sur un temps donné, par exemple 15 ou 20 mn, mais cela peut être moins, ou plus !

Je t’en dis plus dans cet article : Débloquer son écriture avec les guerres de mots

Si tu souhaites rejoindre la communauté J’écris un Roman et aligner les mots avec nous, c’est par ici !

Et vous, avez-vous réussi le NaNoWriMo ? quel serait votre conseil numéro 1 ?

 

Pour aller plus loin

Ecris le livre de tes rêves avec TerminAuteur !

Le NaNoWriMo : c’est quoi ?