Pour écrire et publier ton roman, il faut changer tes pensées. Qu’il s’agisse de vendre son livre, de mieux écrire, ou de trouver des idées, s’il y a une chose dont je suis certaine après deux ans passés à coacher des écrivains en herbe, c’est qu’une énorme partie du processus se déroule dans notre tête. Dans cet épisode, je vais te donner quelques bases de coaching pour t’expliquer à quel point l’état d’esprit fait tout, ainsi que des exemples issus de mon expérience.

Vois-le comme une découverte. Peut-être que je vais heurter certaines barrières qui sont profondément ancrées en toi – notamment sur l’argent, sur lequel chaque humain a beaucoup de blocages, et un écrivain souvent encore plus ! Peut-être que tu vas te sentir un peu secoué.e. Ne t’inquiète pas, c’est parfaitement normal et je t’expliquerai pourquoi dans l’épisode – mais pour faire simple, si tu as adopté un état d’esprit pendant plusieurs années voire dizaines d’années, il est difficile d’en changer du jour au lendemain !

Tes pensées créent ta réalité, et tu peux changer tes pensées (et donc ta réalité)

Si tu ne devais retenir qu’une chose de cette vidéo, c’est que ce sont tes pensées qui créent ta réalité.

Tu te souviens du Felix Felicis dans Harry Potter ? Harry fait croire à Ron qu’il lui a fait boire une potion qui rend très chanceux. Ce jour-là, Ron est confiant, gagne son match en arrêtant tous les tirs de l’équipe adverse, et je suis sûre que tu seras d’accord avec moi si je dis qu’il aurait tout pulvérisé dans le cas d’un entretien d’embauche s’il en avait eu un. Or, il n’avait même pas bu la potion ! Harry lui a simplement fait croire qu’il allait réussir !

C’est pareil pour toi !

Si je te dis que demain, tu as rendez-vous avec un grand éditeur – allez, disons Gallimard – pour lui présenter ton livre, tu vas sûrement être stressé.e, avoir peur d’échouer, mal dormir… voire carrément traîner les pieds et ne pas donner le meilleur de toi-même, parce qu’il n’y a aucune chance que Gallimard te publie ! Tu es d’accord avec moi ?

OK, maintenant si je te dis que demain, tu as rendez-vous avec Gallimard pour leur présenter ton livre parce qu’ils ont lu le résumé que tu leur as envoyé il y a quelques mois et qu’ils ont trouvé ça génial et seraient intéressés pour publier ton roman ? Tu seras sûrement stressé quand même, mais je suis sûre qu’une partie de toi sera ravie que Gallimard ait aimé ton manuscrit, contente d’avoir la chance de les rencontrer, et confiante pour donner le meilleur de toi-même lors de la rencontre. Tu ne crois pas ?

Et ce n’est pas tout : tu te souviens de tes examens ? Si tu y allais en confiance – parce que c’est une matière que tu aimais, que tu avais bien bossé … – tu allais sûrement mieux t’exprimer, mieux réfléchir, être plus inspiré, trouver de bonnes idées … et ce serait pareil devant l’éditeur !

Sans oublier que l’éditeur est un humain, comme toi. Si tu as déjà eu une impression très négative de quelqu’un quand tu venais de le rencontrer, il en va de même pour lui !

Le résultat sera donc complètement différent entre le premier cas et le deuxième… alors que la seule chose qui change, c’est la pensée que Gallimard a demandé à te rencontrer.

 

Les pensées négatives sont normales ! C’est ton cerveau qui les met en place pour ta survie

On pourrait résumer ton état d’esprit à l’ensemble des pensées que tu as vis-à-vis de l’écriture.

Par exemple, « c’est vraiment dur d’être édité, je n’y arriverai jamais ». Ces pensées engendrent des émotions : colère, frustration, découragement, tristesse …

Et notre cerveau est programmé pour survivre. Il ne veut pas ressentir ces émotions car il est persuadé qu’on va mourir !

Donc que se passe-t-il ? On ne prend pas de risque : on ne le fait pas (envoyer le manuscrit, publier son roman en autoédition, écrire…), ou on le fait en remplaçant l’émotion négative par autre chose : Netflix, la nourriture, la cigarette…

Comment changer nos pensées pour publier nos romans, enfin ?

Un épisode de podcast serait trop court pour tout te dire à ce sujet, mais disons que la première étape serait de les reconnaître ! Quand tu fais sauter une session d’écriture, ou cherches des excuses pour ne pas passer à l’action, arriverais-tu à mettre le doigt sur la pensée, l’émotion qui se cache derrière cette action ?

Plus tu t’entraîneras à les observer, plus tu pourras reconnaître ces moments et passer à l’action malgré tout !

En conclusion : mon exemple

Dans l’épisode 5 du podcast, je relate un concours de pitchs organisé par les éditions Librinova. J’y avais participé avec l’idée d’un futur livre – j’ai bien dit : l’idée – sur la nourriture émotionnelle. Je n’avais pas de manuscrit à leur présenter, seulement un podcast sur le sujet avec très peu d’écoute, mais j’étais contente de m’entraîner à pitcher, et de rencontrer des éditeurs.

En outre, ayant pour projet de publier mes romans, cela faisait 3 ans que je me répétais chaque jour : je suis écrivaine, j’écris mon livre chaque jour, je vais vivre de l’écriture, etc.

Le jour J, j’ai participé au concours avec enthousiasme – et en me disant surtout que je n’avais rien à perdre. Et j’ai gagné ! La confiance m’a permis d’être sereine pendant le concours, de répondre avec précision aux questions des éditrices, de trouver de bonnes idées pendant mes explications… et de passer un bon moment !

A ce moment-là, je n’avais jamais été publiée, je n’avais pas de réseau… et je n’avais même pas écrit le livre en question !

J’espère que ces exemples t’auront envie de creuser la question, car c’est ce que nous allons travailler pendant ce challenge. Néanmoins, s’ils te semblent encore à ce stade relever de la chance pure, ou encore d’une entité supérieure … ne t’inquiète pas. C’est normal !

Si tu souhaites changer tes pensées et travailler ton état d’esprit, je t’invite à découvrir le Challenge Confiance : 8 jours pour observer tes pensées, les modifier et adopter un état d’esprit en béton pour écrire et être publié !  Tu peux bénéficier de 60% de réduction sur le challenge jusqu’au 30 juin grâce aux coffrets Un été d’écriture !

Pour aller plus loin

Atelier sur les blocages d’écriture

Vivre de l’écriture : ma reconversion en auteure et coach littéraire

Exercices pour améliorer ton style d’écriture

Formation en ligne pour être écrivain : c’est utile ?

7 Comments

  1. […] des Auteurs, nous a expliqué en avoir utilisé plusieurs  ! S’ils peuvent te permettre de publier tes romans comme elle, ça mérite réflexion, non […]

  2. […] Pour écrire et publier ton roman, tu dois changer tes pensées  […]

  3. […] très envie d’en savoir plus sur son parcours impressionnant car en quelques années, elle a publié des romans dans des genres aussi variés que l’urban fantasy, la romance et le feelgood ! Nous y parlons […]

  4. […] me dévoiler les coulisses de l’appli et leurs conseils pour y être édité, qu’on ait publié des romans ou non […]

  5. […] Pour écrire et publier ton roman, tu dois changer tes pensées […]

  6. […] comme ça que de fil en aiguille des gens ont commencé à me contacter en disant « je vais publier un roman et mon éditeur cherche une illustratrice pour sa couverture, et j’aime beaucoup ce que tu […]

  7. […] pas encore. Dans cet épisode, nous avons abordé son parcours d’autrice, comment elle a publié ses romans, puis son dernier roman, Le Désert des Couleurs, qui sort jeudi (20 mai), et à ce sujet nous […]

Leave A Comment