Je t’avais déjà donné des conseils pour gagner du temps sur le blog grassforpillow.fr, dans un article écrit en 2018. Mais aujourd’hui, on va passer un autre niveau ! En effet, après cet article, j’ai eu une période de presque un an où j’ai cumulé mon ancien travail salarié, l’écriture, mon activité de coach littéraire, et la création de mon entreprise. Autrement dit, j’étais débordée ! J’en ai gardé de bonnes habitudes, qui devraient t’être utiles si tu cumules l’écriture avec un métier prenant et/ou une famille.
Je vais d’abord te parler de comment caser tes créneaux d’écriture dans ton emploi du temps, puis je te donnerai LES DEUX conseils pour passer au niveau supérieur, puis extrême ! Ils m’ont fait gagner un temps fou pour écrire mais également pour faire croître mon entreprise à côté du travail ET prendre soin de moi. Oui, tout à la fois, et non, ce conseil n’est pas de se lever à 4h du matin.

Niveau « standard » : s’organiser

Planifie ta semaine

A ce sujet, je n’ai qu’un conseil véritablement, qu’il s’agisse des Explorauteurs, de mes coachés, ou des membres du mastermind que j’organise avec Xavier Clain, c’est simplement de choisir tes créneaux à l’avance, et en fonction de ton objectif de la semaine !
Par exemple le lundi – ça tombe bien, c’est peut-être le jour où tu as choisi ton objectif de la semaine comme je te le conseille dans l’épisode 1 du podcast.
Il s’agit simplement de prendre un planning (Google agenda, papier …) et d’y planifier tes créneaux d’écriture. Par exemple, je me bloquais un créneau en début de matinée, sur la pause midi, ou le weekend, et créais un événement correspondant dans Google Agenda, avec un rappel.
Et si tu te souviens du premier épisode du podcast, le conseil suivant est de supprimer l’un des créneaux fixés dès le lundi pour tenir compte des imprévus de la semaine !

Soir ou midi ?

Je te conseille d’éviter de planifier tes créneaux le soir si tu n’en as pas l’habitude et si c’est possible pour toi. C’est le moment de la journée où notre énergie (et souvent notre moral) sont au plus bas ! Si vraiment c’est ta seule possibilité, je privilégierais les créneaux les plus courts et les plus tôt possibles pour éviter de te retrouver complètement vidé.e avant même d’avoir commencé !
N’étant pas du matin, j’ai opté pour le weekend !

Prépare-toi

Un créneau d’écriture, ça se prépare.
Choisir ta routine te permettra de ne jamais te retrouver au début d’une session d’écriture avec l’ordinateur pas prêt, un trou de mémoire sur la scène à écrire, etc.
Si tu as besoin de calme, mets ton téléphone en mode avion et/ou un casque. Besoin de ton synopsis ? Imprime-le. Si tu as besoin de relire ta dernière scène, fais-le juste avant ta session, ou le matin dans les transports. Si tu as une routine d’écriture (faire un thé, mettre de la musique …), prépare le matériel nécessaire. Bref, l’idéal serait que dans les premières minutes de ton créneau, tout soit prêt pour que tu passes à l’action le plus rapidement possible !

Pour ma part, il m’a fallu … être à plusieurs !
Hé oui, que ce soit sur un chat, ou dans un café avec des collègues auteures, m’engager à être présente m’empêchait de faire sauter le créneau en question. Si tu aimes écrire à plusieurs, je te recommande cette option ! D’ailleurs, si cela te dit, tu peux rejoindre le chat J’écris un Roman à ce sujet* !

Profiter des transports en commun

Tout moment est bon pour progresser sur l’écriture et les transports ne font pas exception ! voici quelques idées pour les mettre à profit :

  • utiliser une application de notes (Evernote, Keep …) pour écrire un peu, noter des idées, …
  • annoncer les objectifs d’écriture de la semaine (par exemple sur le groupe FB J’écris un roman)
  • certains de mes coachés écrivent carrément dans les transports ! Pourquoi pas toi ?

Niveau supérieur – se consacrer aux activités « rentables » et « plaisir »

Avant, je vais te raconter comment j’en suis arrivée là.
Je suis partie en vacances alors que J’écris un Roman commençait à décoller, que j’étais encore salariée pour quelques mois, et que je tenais à écrire régulièrement par-dessus le marché.
Le début de vacances fut affreux. J’étais épuisée, stressée, j’essayais de ne pas trop regarder mes mails, et surtout, j’étais terrifiée par la reprise, qui était aussi synonyme de déconfinement, et de moins de temps pour mon entreprise.
Je savais que j’allais recevoir de plus en plus de mails et j’avais une peur bleue de perdre des clients en tardant trop à répondre, j’appréhendais le ménage, l’éducation de ma chienne … au point de gâcher mes vacances.
C’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Le premier déclic qui m’a fait gagner un temps précieux

Je me suis assise au bord de la piscine une après-midi, et j’ai listé absolument TOUTES les tâches que je devais faire régulièrement, chaque semaine, chaque mois … Puis j’ai décidé plusieurs choses :
– j’allais prioriser d’abord celles qui étaient liées aux membres de J’écris un Roman puis à l’écriture,
– et pour les autres, j’allais soit les déléguer au maximum. – quitte à payer – soit les faire en mode « batching » – c’est-à-dire le maximum d’un coup.
Donc, le lundi, je me réserve encore aujourd’hui pour faire toutes les tâches non professionnelles de la semaine. Les courses, passer l’aspirateur, arroser les plantes, bref. Idem en début de mois. Et j’ai embauché une femme de ménage, et arrêté de cuisiner des plats pendant des heures, préférant faire le strict minimum.
Ça a déjà très bien fonctionné, mais il me manquait un dernier déclic.

Niveau Extrême : conseils pour gagner du temps pour toujours

Ici, je vais te donner ma meilleure astuce. Vraiment. C’est celle qui a fait décoller mon entreprise Jecrisunroman au niveau supérieur, qui m’a permis de trouver le temps d’écrire deux livres alors que je travaillais presque 24h/24 et éduquais ma chienne deux fois par jour.
Calculer ton taux horaire.
C’est tout ? Oui, oui.

Voici les choses que je faisais il y a encore un an :

  • cuisiner alors que ce n’est pas ma passion
  • essayer de vendre des choses sur leboncoin et vinted pour gagner des clopinettes
  • aller faire les courses parfois 2-3 fois par semaine
  • me déplacer à la poste car c’était plus cher de faire la tâche chez moi

Décorer mon Bullet Journal pendant des heures …

 

Un jour, j’ai tout simplement décidé que je ne ferais plus ce qui me rapportait moins que mon taux horaire. Et comme sur J’écris un Roman, une heure de coaching individuelle vaut 127 euros, j’ai appliqué ce conseil au pied de la lettre. Si la tâche ne me fait pas plaisir, je regarde s’il est possible de la déléguer pour moins cher que mon taux horaire.

 

Aujourd’hui, mes conseils pour gagner du temps deviennent…

  • je t’ai déjà parlé de la femme de ménage
  • j’ai ARRETE leboncoin, vinted, mondial relay … et aujourd’hui je donne tout simplement ce que je n’utilise plus plutôt que le vendre
  • j’ai aussi arrêté de donner des cours collectifs de yoga, ce qui m’a fait gagner une soirée par semaine !
  • Investir dans une formation à 200 euros plutôt que de passer des mois à tout apprendre par moi-même
    Etc.

Oui, mais moi …

Tu vas certainement me dire que ton taux horaire d’écrivain n’est pas très élevé. A ça je te répondrais deux choses : 1. le mien n’est pas non plus de 127 euros ! Mais c’est un repère pour savoir si je souhaite accomplir ces actions ou pas. Et 2. Tu peux choisir ton taux horaire ! Est-ce que si je te confiais une tâche inintéressante et sans aucun lien avec l’écriture tu la ferais pour 20 euros ? 30 ? cela peut t’aider à choisir.
Ensuite … le taux horaire sert justement pour les actions qui ne te rapportent rien. Les actions qui rapportent peuvent être sur du long terme, comme les réseaux sociaux pour constituer ta communauté de lecteurs, une formation pour être bien visible sur ta plateforme d’édition … Ces actions-là, vont augmenter ton taux horaire !
En revanche, à partir de ce moment-là, j’ai certes dépensé plus d’argent, mais j’ai gagné un temps considérable… qui m’a permis de faire décoller mon business, car je répondais à mes clients en temps et en heure, et de me sentir bien mieux, car j’avais de vrais créneaux d’écriture pendant mon emploi du temps.
Si cet épisode te semble un peu étrange, c’est normal. Notre état d’esprit face à l’argent est une des choses les plus profondément ancrées en nous, liées à nos parents, notre éducation … et là, il est probable que je vienne de le secouer plus ou moins violemment ! Pas de panique, c’est une démarche qui prend du temps, et je pense que j’en reparlerai dans d’autres épisodes.

Pour aller plus loin

S’abonner au podcast

Se fixer des objectifs par semaine : La motivation pour écrire ne sert à rien – Café des auteurs #1

*Tu accèdes au chat en t’inscrivant au cours gratuit : Méthode pour écrire un roman